Conduite pratique en activité physique

 

Extrait du dossier de presse de la FFC concernant "Les 7 recommandations de la Fédération Française de Cardiologie pour prendre soin de votre coeur"

 

La sédentarité est reconnue comme un facteur de risque cardiovasculaire, au même titre que l’hypertension artérielle, l’hypercholestérolémie ou le diabète. Le risque cardiaque est en effet multiplié par 2 chez des personnes n’ayant pas d’activité physique régulière.

 
Le saviez vous ?
L’activité physique adaptée et régulière (30 minutes au quotidien) peut réduire de 30 % la survenue d’un problème cardiaque.
Une heure de marche d’un bon pas / trois fois par semaine permet d’améliorer de 12 % les performances de la pompe cardiaque.
L’activité physique régulière (dans l’idéal journalière) est bénéfique pour :
- Améliorer de la circulation sanguine et protéger les artères contre les obstructions,
- Diminuer le risque d’avoir du diabète,
- Améliorer le profil lipidique,
- Maintenir un poids de forme,
- Préserver et améliorer la fonction « pompe » du coeur,
- Améliorer les capacités respiratoires.
 
L’effort physique brutal et intense peut être néfaste pour le coeur. Pour ceux qui n’ont pas de problème cardiaque, la pratique d’un sport est conseillée pour le bien-être et la santé. Un avis médical après un certain âge est souhaitable en cas de facteur de risque, et nécessaire pour la pratique d’un sport en compétition.
 
Il est aussi essentiel de veiller à suivre les 10 règles d’or établies par le club des cardiologues du sport :
 
1. Je signale à mon médecin toute douleur dans la poitrine ou essoufflement anormal survenant à l’effort *,
2. Je signale à mon médecin toute palpitation cardiaque survenant à l’effort ou juste après l’effort *,
3. Je signale à mon médecin tout malaise survenant à l’effort ou juste après l’effort *
4. Je respecte toujours un échauffement et une récupération de 10 min lors de mes activités sportives,
5. Je bois 3 à 4 gorgées d’eau toutes les 30 min d’exercice à l’entraînement comme en compétition,
6. J’évite les activités intenses par des températures extérieures < – 5° ou > +30° et lors des pics de pollution,
7. Je ne fume pas et en attendant d’y arriver, je ne fume jamais 1 heure avant ni 2 heures après une pratique sportive,
8. Je ne consomme jamais de substance dopante et j'évite l'automédication en général,
9. Je ne fais pas de sport intense si j’ai de la fièvre, ni dans les 8 jours qui suivent un épisode grippal (fièvre + courbatures),
10. Je pratique un bilan médical avant de reprendre une activité sportive intense si j’ai plus de 35 ans pour les hommes et 45 ans pour les femmes.
 
* Quels que soit mon âge, mes niveaux d’entraînement et de performance, ou les résultats d’un précédent bilan cardiologique.